Ostéopathie & Nourrisson


L’accouchement est un moment magique mais reste un évènement éprouvant, pour la maman comme pour le nouveau-né. Trop long ou trop rapide, il peut perturber le fonctionnement normal des structures crâniennes, articulaires, et donc le développement du bébé.

Dès la naissance, certains bébés présentent des torticolis congénitaux, des troubles digestifs ou des problèmes de sommeil. Toutes ces tensions liées à la grossesse et surtout à l’accouchement (difficultés à passer, ventouse, forceps, césarienne…) laissent une empreinte sur les tissus du bébé qui peuvent par la suite entraîner des symptômes digestifs, ORL, articulaires…

L’ostéopathie a un rôle important à jouer pour libérer les blocages résultants de l’accouchement. Pour l’ostéopathe, les informations relatives au déroulement de la grossesse, à l’accouchement et à la période périnatale sont essentielles pour mieux comprendre le bébé ou l’enfant. Les désordres liés à ces différentes étapes ne doivent pas s’inscrire de façon durable chez le nouveau-né.

Après la naissance, il est donc conseillé d'amener votre enfant chez l'ostéopathe afin de faire une séance de contrôle ou un bilan le plus tôt possible. Avec douceur et précision, l’examen ostéopathique permet de vérifier l’équilibre entre les systèmes osseux, organiques et musculaires de l’enfant et de les réajuster avant l’apparition de symptômes ou de maladies.

    Les techniques utilisées chez le nouveau né ?

Les techniques sont des mobilisations douces principalement des viscères et des articulations. Au niveau du crâne, les mouvements sont imperceptibles. On ne pratique jamais de techniques structurelles sur un enfant.

    Quand consulter ?

  • Après l’emploi de forceps, ventouse ou en cas de césarienne ;
  • Quand le cordon s’est enroulé autour du cou ;
  • Si la présentation s’est faite par le siège,
  • En cas de grossesse gémellaire ;
  • Après une forte traction sur la tête ;
  • Dans les cas de prématurité (le crâne est plus fragile) ;
  • Si l’expulsion a nécessité une forte pression sur l’abdomen maternel ;

Apprendre à observer son bébé et consulter quand :

  • il se cambre en arrière lorsqu’on le prend dans les bras ou pendant la tétée;
  • le bébé est crispé (bras et/ou mains raides);
  • il sursaute au moindre bruit et montre de petits tremblements;
  • il est atone et a du mal à tenir sa tête;
  • il pleure tout le temps;
  • il dort très peu;
  • il régurgite;
  • il ne digère pas et il est agité après la tétée;
  • il a du mal ou met un temps infini à téter;
  • il use ses cheveux derrière la tête de façon asymétrique (plagiocéphalie);
  • il a une mauvaise position et/ou une asymétrie des hanches, des membres inférieurs ou des pieds;
  • il met toujours un bras en arrière;
  • il tourne toujours la tête du même côté et dort toujours du même côté;
  • il garde un strabisme divergent ou convergent de façon permanente;
  • il a des troubles ORL : otites, bronchites à répétition, respiration bruyante...

    Effets de la consultation et nombre de séances

Les effets sont très rapides chez le bébé. Le nourrisson après la séance peut être grognon ou fatigué. Ensuite, il est calme et apaisé, et dort beaucoup. Les effets de la séance se voient le jour même ou le lendemain. Le nombre de séances se fait en fonction de l’enfant et de ses besoins.

Conseils :

  • Il est important de prendre le carnet de santé du bébé  pour se rendre chez votre ostéopathe
  • Eviter la prise de RDV lors des horaires où le bébé doit être nourri
  • Ne pas prendre RDV juste avant ou après une vaccination il faut laisser une semaine au corps environ
  • Ne pas amener les frères et sœurs lors de la consultation pour que le bébé reste au calme
  • Si possible que les deux parents soient présents lors de la première consultation

Attention les séances chez l’ostéopathe ne doivent en aucun cas remplacer les visites traditionnelles chez le médecin et le pédiatre.